logo

Voyant de liquide de refroidissement, ce qu’il transmet au conducteur

Le liquide de refroidissement est un composant non négligeable dans une voiture. Contribuant au bon fonctionnement d’un moteur, elle se connaît par l’intermédiaire d’un voyant. Ce voyant, relié au liquide par un capteur et une sonde, s’allume pour signaler une action au niveau du liquide. Cela n’est jamais un bon signe.

Quels sont ses rôles ?

La fonction principale d’un voyant de liquide de refroidissement est de transmettre les informations venant du liquide au conducteur. En quelque sorte, ce témoin prévient le conducteur de la moindre défaillance. Le voyant se distingue facilement. Sur le tableau de bord, il est indiqué par un logo rouge dessinant un thermomètre et des vagues. Cet emplacement permet d’alerter facilement le conducteur. Il faut prendre chaque signal en compte. Grâce au capteur, le voyant s’allume quand le liquide surchauffe. Il s’allume également en cas d’anormalité du niveau du liquide.

Quelles sont les causes qui allument le voyant ?

Normalement, le voyant n’affiche qu’une sorte de clignotement. Il est difficile de connaître la cause réelle de cela sans diagnostiquer l’état de la voiture. Bien que le conducteur suspecte déjà des faits anormaux de liquide, il faut les confirmer avant d’effectuer une réparation. La principale cause est le faible niveau du liquide. Ce niveau doit être entre le niveau minimal et le niveau maximal. Plusieurs raisons entraînent l’abaissement de ce niveau.

La fuite de liquide figure parmi les causes allumant le voyant. Pour s’assurer qu’il s’agit vraiment d’une fuite, commencez par vérifier sous la voiture. Vous y remarquerez des écoulements en cas de fuite du liquide. Ils peuvent être vus sur le radiateur, sur la pompe à eau, mais également au niveau de joint de culasse. Une fuite se distingue par un état plus endommagé des durites. Les taches ou vapeurs blanches signalent également la fuite.

Une autre cause réside dans la température du liquide de refroidissement. Celle-ci doit être entre 75 °C et 96 °C. Cette température varie d’un modèle de voiture à un autre. En tout cas, la norme se situe entre ces deux chiffres.

Quelles solutions pour résoudre cette problématique ?

Dès l’apparition du signal, vous devez arrêter le moteur. Cela évite d’endommager encore plus votre voiture. Chaque indice ne doit pas être négligé, même au cas où le témoin s’allume. Dans 1 % des cas, cela est dû à une mauvaise formation du fabricant. Dans les 99 % restants, cela peut être réparé. Le prix de réparation varie en fonction du problème et des pièces à fournir.

Pour les problèmes de niveau, il suffit de l’ajuster. En effet, il se peut que ce niveau devienne trop faible. Dans ce cas, il nécessite un appoint. Par conséquent, vous devez apporter plus de liquide. Il est à éviter de le remplacer par de l’eau. Cela va engendrer une dégradation de votre moteur. Après cela, si le clignotement ne s’arrête pas, vous devez vérifier l’étanchéité du circuit. Dans une situation pareille, il vaut mieux faire appel à un garagiste pour corriger la défaillance. Seul un professionnel peut vous aider à réparer ce genre de problème.

Latest Post

Discount up to 50% only this month

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor